#1. Un week-end à Madrid: le Real passe la 107

Fin de semaine des plus normales niveau sportif à Madrid. En Liga, le Real Madrid écrase tout sur son passage avec un nouveau record, tandis que l’Atlético remporte le derby du pauvre face au Rayo. Côté handball et basket, des victoires sans plus.

Fútbol: La Quinta del Buitre n’est plus

Cela en devient presque ennuyeux. La redondance des records battus par le Real Madrid week-end après week-end donnerait presque à ces exploits une nature ordinaire. Face à Gijon, la Casa Blanca a une nouvelle fois dépoussiéré son armoire à légendes. Avec cette victoire (acquise dans la douleur) 3-1, Cristiano Ronaldo et comparses égalent le record de buts sur une saison datant de 1989-1990. En 33 cartouches, les ouailles de Mourinho ont ainsi dégainé à 107 reprises. Exit la Quinta del Buitre du célèbre merengue Emilio Butragueño, place au trio d’enfer CR7-Pipita-Benz qui a déjà planté à lui seul pas moins de 80 banderilles. Une performance qui lui valait bien cette magnifique Une de Marca digne d’un Lucky-Luke de Morris et Gosciny. Pour la petite histoire, le Real Madrid va s’en aller défier le Barcelone samedi prochain avec une confortable avance de quatre points sur l’ennemi catalan. Vraiment anecdotique.

L’Atlético se rattrape dans le derby du pauvre

Dans le championnat des mortels, l’Atlético s’est replacé dans la course à l’Europe. Quatre jours après s’être fait gentiment torpillé dans le grand Derbi madrileño, les Colchoneros ont remporté le derby du pauvre face au voisin du Rayo Vallecano. Un petit 1-0 signé Falcao qui suffit au bonheur de Simeone et sa troupe puisque les Matelassiers ne sont plus qu’à une longueur de leur Europa, et à six de la grande Champion’s. Mais attention à ne pas trop rêver du côté du Vicente Calderon, l’Atlético se doit de rester un vrai club de loosers sous peine de perdre son identité.

Baloncesto: Le Real dans la douleur

La rivalité entre le Real Madrid et le FC Barcelone ne se cantonne pas seulement au ballon rond. Le basket a lui aussi le droit a son Clasico, sa rivalité exacerbée entre les deux mastodontes du sport ibère. Pour le moment, les Blaugranas mènent la danse dans la Liga Endesa (la Pro A locale). Après cette 29ème manche, aucun changement en tête de classement: les meilleurs ennemis se sont tous deux imposés, le Barça conservant sa marge de deux succès d’avance. Pour la Casa Blanca, il a tout de même fallu se tirer les doigts face à la légion du Lucentum Alicante. Un succès à l’arrache 91-87 qui doit plus au talent de Sergio Llull (24 points, 31 d’évaluation) qu’à la solidité du collectif merengue. LOL.

Balonmano: A l’aise comme l’Atlético

La tranquillité leur était promis à la Ciudad Encantada, au beau milieu de la déserte Mancha. Et les quelques 1300 spectateurs du gymnase du village enchanté (non, ce n’est pas une blague) ont respecté ce vœu pieux des joueurs de l’Atlético Madrid. Le tout pour une victoire tout en maîtrise 30-25 qui conforte les ex de Ciudad Real juste derrière l’intouchable Barcelone. Pour le petit cocorico, Dinart et Abalo (deux buts) n’ont pas eu à forcer leur talent. Bref, une bonne mise en bouche avant le vrai objectif de cette fin de saison, à savoir la double confrontation en quart de finale de Ligue des Champions face à Koper.

Publicités
Cet article, publié dans Tous les articles, Week-end à Madrid, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s